22 octobre 2020

La salle basse réhabilitée a été inaugurée

FavoriteLoadingAjouter aux favoris

Publié le

Le 18 mars, après l’inauguration en début de matinée de la «grange Cary» de Cazals, de nombreuses personnalités accueillies par André Bargues président de la communauté de communes Cazals-Salviac (CCCS) se sont retrouvées au pied de l’Abbaye Sainte-Marie de Gourdon, dite Abbaye Nouvelle, pour l’inauguration de la salle basse réhabilitée comme espace culturel accueillant des manifestations.

Le président André Bargues a d’abord avoué un défaut de communication qui occulte pour le public les grandes actions entreprises par la collectivité qu’il dirige : trois médiathèques, une maison médicale, une maison de services au public (MSAP), défaut qu’il se propose de corriger notamment avec ces inaugurations du jour. Il a lu l’historique de la construction du bâtiment cistercien de 1259 à 1669) et la description des actions entreprises pour la conservation de l’existant (débutées dans les années 1870) jusqu’aux dernières actions de la commune et de l’association de sauvegarde créée en 1978, qui ont connu le classement à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1991 et s’occupent désormais de sa valorisation depuis que la communauté de communes a repris en 2006 la maîtrise d’ouvrage des bâtiments.

Les travaux de réhabilitation de la salle basse en 2015-2016 ont coûté 324 508,31 € HT, dont 30 % à la CCCS (+ le FCTVA), 37 % à la DRAC, 19 % au département, 9 % à la Région.

Les personnalités politiques se sont exprimées à tour de rôle. Raphaël Daubet représentant la présidente de la région Occitanie : «Il faut s’attacher à valoriser ce que nous avons d’unique dans le patrimoine quercynois», Serge Rigal président du Département : «Une volonté forte de réhabiliter le Patrimoine, impulsée par Gérard Miquel», les sénateurs Jean-Claude Requier : «Regards sur le passé mais visions d’avenir», et Gérard Miquel : «L’argent public a été bien utilisé», Dominique Orliac députée : «Cette inauguration est un moment important pour le territoire» et Thierry Dousset sous-préfet de Gourdon : «La culture, cela humanise, encourage le vivre ensemble».

D’autres travaux devraient être entrepris pour restaurer l’espace claustral et aménager un pôle d’interprétation.

Article de la dépêche